Mot de la Présidente



 

 

Nous exposons cette année 2019 une artiste fascinée par l’étude du mouvement… Solweig von Kleist.

Cette artiste mène en parallèle un travail de plasticienne et de cinéaste d’animation.

Elle présente les différentes facettes de son travail dans trois lieux :

Au Metz-Roblin, des peintures animées, et des objets cinématographiques, prémices des films d’animation présentés simultanément.

Au sein de l’accueil du théâtre de la Fabrique à Saiserey-Missery, pendant le festival des semailles, des peintures représentant un personnage dans une situation furtive, pratiquement toujours de dos…

A l’atelier d’architecture Correia des dessins panoramiques :  crayon et aquarelle, souvenirs de Grèce, de Californie, de Venise et de Paris.

Le dénominateur commun à toutes ces œuvres et une sensation de mouvement, de furtivité, de message secret. Solweig von Kleist a fait ses études de Beaux-Arts à la « Hochschule der Künste » de Berlin. Après une année d’étude sur les films d’animation au California Institute of the Arts, elle s’installe en France en 1985. Fascinée par le mouvement, elle mène en parallèle un travail de plasticienne et de cinéaste d’animation. Ses installations, peintures et films ont été exposés en France, au Japon, à Taïwan, en Slovénie et en Pologne.

Elle habite et travaille à Meudon en région parisienne.  

Solweig von Kleist : Une Calligraphie du Mouvement (de Maurice Corbet, conservateur aux Musées d’Annecy, 2003)

Peindre, sculpter, graver un corps après l’autre. Inscrire sur la toile, le métal ou le verre un geste après l’autre. Peupler l’espace d’une multitude de corps figés dans l’effort, la lutte ou la danse. Pas à pas, Solweig von Kleist construit une étrange partition où les notes sont des corps placés sur une invisible portée.

Alors Solweig s’empare de la caméra ou de l’appareil photo. Image après image elle enregistre chaque position acrobatique dans un ordre connu d’elle seule. Enfin surgit sur l’écran la synthèse en mouvement de tous les corps peuplant l’espace environnant. La foule en lutte, la masse dansante ou en plein effort physique tout à coup se fond en un seul corps animé, agité, comme pris au piège du cadre de la caméra.

    Partant d’une même calligraphie du mouvement, de la cohabitation des images fixes et animées émergent des sens, des sensations multiples voire contradictoires qui renvoient à notre propre complexité d’individu et d’être social.

 

    Renouant avec l’esprit des pionniers du cinéma expérimental, Solweig von Kleist explore un monde prometteur entre les arts plastiques et le cinéma. 

 

Françoise Russo-Marie
Présidente de l`ACOMER

 




spacer

Revue de Presse



Compte rendu de la manifestationCompte rendu de la manifestation

Le journaliste de la Gazette, fidle au poste, a particip "Parfums Sonores"

Légende à Peindre 27 8 2004Légende à Peindre 27 8 2004

Légende à peindre, de Ch. Proust, et Empreintes d'Y. Lairaudat au Meix Roblin

L'association du Meix Roblin, à Gouloux accueillera le public pour deux temps forts artistiques ce week-end.

L'association pour l'Art Contemporain au Meix Roblin (ACOMER) ouvrira ses portes à Gouloux les 28 et 29 août 2004 pour accueillir son public. Celui-ci sera sollicité pour participer à la réalisation d'une toile collective autour des légendes morvandelles.

Après un premier cycle fondateur, de 3 ans, autour de la Mémoire (mémoire du lieu, mémoire des corps, empreintes, racines, identité), l'ACOMER commence son second cycle d'évènements artistiques autour de l'imaginaire.

Légende à peindre
Cette année, l'association a demandé à Christine PROUST, peintre-décoratrice, d'aider les visiteurs à réaliser une toile murale contant une légende morvandelle.

Christine Proust, formée au dessin dans l'atelier Neufville-Conte, s'est spécialisée dans les peintures et les fresques de grand format depuis 1994. Cette formation l'a conduite à réaliser de nombreux décors pour le théâtre, pour la mode, pour des salons. Depuis trois ans, elle donne des cours d'arts plastiques aux jeunes en difficulté du collège du Val-Fourré. Elle a déjà, à cette occasion, été amenée à faire réaliser des toiles murales collectives.

A partir d'une légende morvandelle, elle aura ébauché les scènes à illustrer et guidera les apprentis peintres dans leur réalisation, tant dans le dessin que dans la couleur. Les visiteurs-artistes, à l'aide de longs pinceaux, peindront directement sur la toile posée au sol. L'imagination graphique des visiteurs sera stimulée par l'écoute des légendes contées par Jean-François Bouvier, conteur professionnel. Cette peinture collective sera exposée l'année prochaine sur les murs de la grange.

Empreintes
Par ailleurs, on pourra voir, au cours de ce week-end, les ?uvres collectives des années précédentes :

« Déjeuner sur l'herbe » Jean-Michel Corréia ? Plasticien (2001)

« Une cube, un visage » Irène Siegfried ? Photographe (2002)

« Empreintes » Yves Lairaudat ? Artisan Céramiste (2003)

Françoise Russo et Jean-Pierre Marie seront heureux de vous accueillir dans leurs décors ce week-end pour l'exposition 2004, qui bénéficie du soutien de Leader+ Morvan et du Conseil général de la Nièvre.


Aout 2005Aout 2005

" Découvrir l'art contemporain "

Chaque dernier week-end du mois d'août, c'est l'occasion de s'interroger sur l'art contemporain.

L'évènement artistique du week-end dans le Morvan était sans aucun doute l'exposition d'art contemporain à Gouloux. L'association " Art contemporain au Meix Roblin ", créée en 2001 par Françoise Russo-Marie et Jean-Pierre Marie, a pour objectif de faire renaître, en plein c?ur du Morvan, un lieu ouvert aux pratiques artistiques contemporaines et de provoquer une rencontre avec des artistes professionnels, concrétisée par la découverte d'une ?uvre collective lors d'expositions itinérantes. Cette année, au Hameau de Meix Roblin (siège de l'association), on a pu assister aux performances du danseur et chorégraphe Jean Gaudin, qui " a manipulé " son corps en jouant avec l'espace du lieu.

Christophe Dumont, grand plasticien du fer, a exposé quelques-unes de ses ?uvres et fera naître une sculpture d'après les performances du danseur. D'autres artistes, comme Sophie Dumont, ont aidé à mettre en place une ?uvre collective d'après les traces du danseur. Le thème de la manifestation étant le mouvement, une grande exposition de photos sur la danse était réalisée par Irène Siegfried, qui a immortalisé un ballet de Maurice Béjart à Paris. A noter qu'en automne, une grande exposition de l'allemand Max Weinberg sera sur les lieux, offrant dans l'espace de Meix Roblin, une dimension assez exceptionnelle.

Max Guénard

spacer
spacer

Nos Soutiens


MediaVince : Your content @ the front row !, Commune de Gouloux, Atelier d`architecture Claude Correia (Saulieu)

Web Design by www.mediavince.com - © 2006-2021www.mediavince.com :: Your content @ the front row !